VW au Mans : chapitre terminé

WM, deux initiales pour une marque qui comme beaucoup d’autres « petites françaises » ont construit leur renommée aux 24Heures du Mans. Une histoire suffisamment forte pour avoir intéressé nombre de fabricants de miniatures, au point qu’aujourd’hui l’histoire complète de la marque existe au 1/43e.

Rien pourtant, et surtout pas les faibles moyens engagés dans l’aventure WM, ne laissait augurer une fidélité sans faille, de 1976 à 1989, à la plus grande course d’endurance au monde. C’est pourtant ce que vont réussir quelques têtes bien pleines et un groupe de passionnés, guidés par la seule volonté du bénévolat, qui leur vaudra de ne jamais compter leur temps lorsqu’il s’agissait des 24 Heures du Mans. De là sans doute une volée de performances propres à dépasser les prévisions les plus optimistes, allant de classements très honorables à un «fameux» record de vitesse maxi dans la ligne droite des Hunaudières !

LA FLAMME BANLIEUSARDE

En 1967, Gérard Welter et Michel Meunier, qui travaillent tous les deux chez Peugeot à la Garenne-Colombes et qui ont pour la course automobile une même passion, s’associent pour fonder une marque qui se propose de développer des voitures de hautes performances. Un objectif modeste mais correspondant parfaitement à la mentalité de l’époque où les présences d’Amédée Gordini et de Jean Rédélé dans l’environnement de Renault donnent quelques idées. Welter et Meunier choisissent de baptiser leurs réalisations à venir des initiales de leurs noms. Ainsi est née WM. Son activité va se développer dans la banlieue Est parisienne, du côté de Thorigny. Sans surprise, la première voiture construite en 1968, en dehors d’un coupé 204 légèrement modifié, engagé aux coupes de l’Union Sportive Automobile (USA) 1969, est issue de la gamme Peugeot, marque connue pour son peu d’intérêt pour le sport automobile! Eux choisissent de partir d’une 204… cabriolet, pour réaliser un joli… coupé surbaissé. […]

Retrouvez l’intégralité de l’article dans le n°176 en vente en ligne sur hommell-magazines.com.