Automodélisme n° 268


> Billet d’humeur <<

Le dernier chevalier

A 90 ans, le 12 avril dernier, Sir Stirling Moss a rejoint ses partenaires de joutes mémorables. Après quelque 506 courses, 212 victoires dont 16 Grands Prix… et 84 modèles de voitures différents à son actif. Mais bien plus que son « pedigree », on retiendra de lui son amour de la compétition automobile, sous toutes ses formes -c’était de mise à l’époque, les pilotes étant, de fait, multi disciplinaires!- son amour du risque (à 18 ans, ne déclarait-il pas : « Faire quelque chose de dangereux est passionnant »)… et son indéfectible esprit chevaleresque. Une preuve, s’il en est, quand en 1958 il interféra en la faveur de Mike Hawthorn à l’abord du Grand Prix du Portugal. Ce dernier est disqualifié pour avoir roulé en sens inverse après un tête-à-queue. Moss intervient en sa faveur, Hawthorn est reclassé… et le champion Anglais originaire de West Kensington, dans le centre de Londres, perd le titre pour 1 point ! Il sera l’éternel dauphin, coiffant la couronne de vice-champion à quatre reprises, de 1955 à 1958. Ses faits d’armes sont innombrables, tant en F1 qu’en Endurance, sans oublier le rallye… comme vous pourrez vous en rendre compte en vous plongeant dans notre hommage à ce grand homme. Pour les collectionneurs, retracer la carrière de Moss en miniatures est un véritable thème… et un authentique défi car, toutes échelles confondues, les voitures pilotées par Moss, ne serait-ce que le temps d’essais, sont considérables ! Depuis la disparition de Jack Brabham, le 19 mai 2014, il était le doyen des pilotes vainqueurs d’un Grand Prix de F1. Il était aussi le dernier des chevaliers d’un temps où le sport automobile impliquait certaines valeurs qui nous semblent, aujourd’hui, hélas résolument révolues. Oui, Sir Stirling Moss – anobli par le Prince Charles au nom de sa Gracieuse Majesté, la Reine Elisabeth II d’Angleterre, le 1er janvier 2000- vous allez nous manquer. Et nous espérons que les fabricants, industriels et artisans, vont redoubler d’efforts afin de dénicher de petites « perles » non encore produites, estampillées Moss. D’ailleurs, que les lecteurs en possédant n’hésitent pas à nous envoyer des photos (agrémentées d’indications, modèle, échelle, l’épreuve, etc) car dans notre hommage en miniatures, nous n’avons pas la prétention d’être exhaustif. Bye bye Sir !

Alan Geslin – Rédacteur en chef
courrier@autom.hommell.com

Au sommaire du numéro AUTOmodélisme N°268 (Juin 2020):
Hommage à Sir Stirling Moss
Les infos du mois
Sélection de nouveautés 1/43e et 1/18e
Fiat 500L Norev 1/18
Stirling Moss et les épreuves routières
La carrière de Sir Stirling Moss en miniatures
Le plateau complet des 24 Heures du Mans 1954 au 1/43
Diorama Sur la route des 24 Heures du Mans 1955 au 1/43
Mercedes-Benz EQC 400 4Matic NZG 1/18
Thème Les grands coupés allemands des années 1950-1970
Slot Superbes décors Scalextric
Slot Formule 1 L’année 1960
Pour commander ce numéro en version numérique ou en version papier, allez sur la boutique officielle d’Automodélisme