Diorama : 24 Heures du Mans 1938

La période d’immédiat avant-guerre et les structures fixes du circuit des 24 Heures sont une spécialité de Marc Bourillon, dont vous avez déjà pu admirer les superbes dioramas dans Auto Modélisme. Voici un nouvel exemple, foisonnant de détails, que l’on découvre peu à peu en s’attardant sur cet ensemble mesurant… un mètre soixante et onze sur quatre-vingt dix centimètres !
Texte Benoît Sayze, photo : Christian Bedeï

Forcément la question de savoir pourquoi Marc avait choisi précisément l’année 1938 nous taraudait. Réponse de l’artiste: « Cette année là manquait par rapport aux précédents dioramas (ndlr : se rapporter aux numéros 48 et 59 d’Auto Modélisme) et comme j’avais, via l’ACO, les plans des bâtiments représentés, cela m’a facilité les choses. Autres facteurs qui ont influencé mon choix : la tribune Castrol qui n’a existé qu’en 1938 et 1939 et surtout une pièce imposante de cette scène, le tableau d’affichage estampillé Peugeot. Les « réclames » locales sont également bien présentes en différents endroits du circuit. A ce sujet, je me suis renseigné auprès des Mutuelles du Mans dans le but d’obtenir des précisions sur les couleurs de l’époque. Après des recherches dans leurs archives, nous avons trouvé des panneaux qui étaient marron ou supposés tels, mais en tout cas c’était une teinte foncée. Ce tableau a été réalisé en tenant compte du tour par tour puisé dans différentes publications lors de l’épreuve, ce qui n’est pas sans difficultés compte tenu du peu de renseignements concernant certaines autos. Mais toutefois, on remarque que les différentes catégories de cylindrée sont représentées. »

Le diorama correspond à la partie haute de la ligne droite des tribunes, c’est-à-dire un peu avant la courbe «Dunlop» pour être précis. […]

Retrouvez l’intégralité de l’article dans le n°178 en vente en ligne sur hommell-magazines.com.

Les commentaires sont fermés.