AUTOmodélisme n°262

C’est donc fait : après quinze années d’affilée d’hégémonie des pilotes français – neuf pour Sébastien Loeb, puis six pour Sébastien Ogier – sur la plus haute marche du Championnat du monde des rallyes, un drapeau différent flotte sur la « marmite » du WRC : c’est un estonien, brandi par le jeune et bouillant Ott Tänak, associé à son compatriote Martin Järveoja. C’est au Rallye de Catalogne que l’affaire a été définitivement conclue pour le pilote de la commune de Kärla, sur l’île de Saaremaa. Cornaqué par son père pilote et passionné de mécanique auto, puis par la star nationale Markko Märtin – qui a rendu le rallye populaire en Estonie dans les années 2003-2004, grâce à ses victoires en WRC –, Ott a gravi tous les échelons, de son championnat national jusqu’au WRC, en passant par les épreuves du P-WRC… non sans connaître quelques mémorables « cabrioles ». Caractère bien trempé, indiscutablement doué tant en pilotage qu’en mécanique (c’est un fin metteur au point), Ott Tänak est le nouveau roi du rallye. Mais pour combien de temps ? La concurrence est féroce… et « not’ Seb’ » national n’a pas enterré la hache de guerre, pas plus que le Belge Thierry Neuville. L’intersaison et sa période d’inévitables transferts – à la suite de l’épreuve espagnole, Tänak a rapidement annoncé son changement de maillot : il défendra les couleurs de Hyundai dès 2020… avec Neuville ! – s’annoncent cruciales pour la répartition des forces en présence dès le Rallye Monte-Carlo : ça va être grandiose ! Effet bénéfique de cette nouvelle donne dans le WRC : les fabricants qui s’intéressent à cette discipline vont devoir faire marcher leurs bureaux d’études, puisque de nouveaux tandems seront rapidement à l’ordre du jour. Et quid des forces françaises ? Car à l’heure où nous bouclions ces lignes (19 novembre), des rumeurs de la plus… « Ott » importance circulaient sur le net : Ogier signerait chez Toy’ et Citroën plierait bagages ! Le rallye a le vent en poupe, tant mieux, et les collectionneurs friands des petites Toyota, Hyundai, Citroën et autres Ford sont de plus en plus nombreux. Eux aussi veulent, maintenant… du changement de décorations et d’équipages ! L’équipe d’Automodélisme vous souhaite de passer de bonnes fêtes de fin d’année et nous espérons vous retrouver encore plus nombreux en 2020, chers lecteurs et annonceurs, sans qui notre aventure mensuelle ne serait pas possible. Merci à vous pour votre fidélité !

Alan Geslin – Rédacteur en chef

Au sommaire du numéro AUTOmodélisme N°262 (janv-fév 2020):

Spécial Fêtes : Librairie + idées cadeaux
Duo de Lotus 40 Tecnomodel 1/18e
Bugatti Divo BBurago 1/18e
Ferrari F355 Berlinetta GT Spirit 1/12e
Lamborghini Cheetah GT Spirit-Kyosho 1/18e
Mercedes-Benz S 600 Coupé Norev 1/18e
Maquette Ford Fiesta RS WRC Belkits 1/24e
Reportage Salon Époqu’Auto 2019
La magie de la Targa Florio au 1/43e
Diorama Targa Florio 1967 au 1/43e
Histoire La R20 Turbo des frères Marreau
R20 Turbo Dakar 1982 OttOmobile 1/18e
Slot Saga SRS Scalextric (2e partie)
Slot Présentation McLaren M23 SRC 1/32e

Pour commander ce numéro en version numérique ou en version papier, allez sur la boutique officielle d’Automodélisme